Photo Audio Text Multimedia
     

Un terrain communautaire (EM)

Emelyne Muhorakeye/ Radio TV Renaissance/ Twenty Ten

Lieu: Buyenzi/ Bujumbura/ Burundi

UN TERRAIN COMMUNAUTAIRE

LANCEMENT

Le terrain de football de Ntahangwa, un terrain qui fait la
fierté de la communauté de la commune Buyenzi située dans Bujumbura la capitale
du Burundi. C’est un terrain en très mauvais état mais cela n’arrête pas les habitants
de Buyenzi qui y organisent même un championnat très populaire.

Elément de 3 min 29
secs

Effets sonores :
Les bruits du match sur le terrain de Ntahangwa (14secs fondu sous voix off à
partir de 8 secondes)

Emelyne : 48 secs

Nous sommes au terrain
de football de Ntahangwa dans la commune Buyenzi. Une commune populaire à
majorité musulmane située à l’ouest de Bujumbura, la capitale du Burundi. C’est
le jour de la finale entre les équipes Wazee FC et Wembley, une finale comptant
pour le championnat organisé par l’association de Ntahangwa. Le terrain de
Ntahangwa a été baptisé ainsi parce qu’il se trouve tout près de la rivière
Ntahangwa qui traverse la commune Buyenzi. C’est un terrain en terre placé
entre des maisons d’habitation et tout près de ce terrain de Ntahangwa se
trouve une décharge de déchets ménagers dont l’odeur dérange des fois les
joueurs et les supporters. Mais cela ne semble pas décourager pour autant les
amateurs du football de Buyenzi qui apprécient ce terrain de football de leur
commune. Un terrain qui doit son origine aux amoureux du football comme nous le
dit ici le président de l’association de Ntahangwa NZISABIRA Kasasi que j’ai
rencontré sur ce terrain.

Kasasi (en swahili) :7 secs

« Ni wapenzi wa
mupira, na tunapendeleya kuwukuza mupira na ndiyo mana tumeanza kufunguwa ligi
tena hapa chini ».

Traduction : 6 secs

« Ce sont les
amoureux du football, on voulait faire évoluer le football. C’est pourquoi on a
débuté un championnat sur ce terrain ».

Emelyne :
18 secs

Lors des matchs organisés par son association, les habitants
de Buyenzi ne manquent pas au rendez-vous et parmi eux quelques jeunes
supporters. MAJALIWA Malik est un jeune élève de 16 ans qui ne rate jamais un
jour de match. Il est fier de ce terrain de football de Ntahangwa qui offre,
selon lui, des moments d’émotion aux gens de sa commune mais déplore le manque
de sponsor.

Majaliwa (en kirundi) : 5 secs

« Ibintu ngaha
biragenda neza ariko ico tubuze n’ama sponsor ».

Traduction : 3 secs

« Ici, les choses
se passent bien mais on manque de sponsor ».

Emelyne : 12 secs

Mugenzi Ba est lui aussi un jeune supporter de 13ans qui
habite tout près du terrain de football de Ntahangwa. Il suit souvent les
matchs qui se jouent sur ce terrain et affirme que des fois les querelles ne
manquent pas entre les équipes.

Mugenzi (en swahili) : 09 secs

« Apa pako équipe
zinatiya zinapenda kutiya fujo, zinapenda kushwana, kupiga wa arbitres. Na
kuleta problème zakwa président, wanamutukana ».

Traduction : 7 secs

« Les équipes aiment
créer des conflits, ils aiment se quereller et frappent les arbitres. Ils créent
des problèmes au président et l’insultent même ».

Emelyne : 12 secs

Le terrain de football de Ntahangwa n’aide pas seulement les
joueurs, il est devenu un espace de jeu pour les jeunes de Buyenzi, une
occupation qui les préserve de la délinquance. KAGABO Ibrahim est un habitant
de Buyenzi, il en témoigne.

Ibrahim : 10 secs

« De temps en temps
eeh les jeunes au lieu de s’adonner à l’alcool, aux drogues ou autres choses,
ils viennent ici pour passer leur temps dans les après midi ».

Emelyne : 20 secs

Tous les dimanches, certains joueurs des équipes du
championnat de Ntahangwa vont s’entraîner sur le terrain de Ntahangwa. Ce
dimanche, NSABIMANA Toribu, un joueur de l’équipe Wazee FC, est venu s’entraîner avec ses camarades.
Après l’entraînement, je lui demande si jouer dans ce championnat de
Ntahangwa peut pousser les joueurs à
évoluer vers un championnat national. Voici sa réponse.

Toribu (en kirundi) : 6 secs

« Ego, kubera umuntu arima, arimbura.
Ukinye, ukunda umupira, urashobora kwevoluwa »

Traduction: 4 secs

« Oui, c’est en
forgeant qu’on devient forgeron. Si tu joues en aimant le football, tu peux
évoluer ».





Emelyne : 30 secs

Les joueurs du Championnat de Ntahangwa ont un modèle devant
eux, il s’agit de Chassir .Un joueur qui a évolué sur le terrain de football de
Ntahangwa mais qui joue actuellement dans une équipe de 1 ère division au
Burundi. Les gens de Buyenzi parlent de lui avec fierté. Pour le président de
l’association de Ntahangwa, c’est la preuve que le terrain de Ntahangwa forme
des talents même s’il est en très mauvais état. NZISABIRA Kasasi demande à
l’Etat burundais de se joindre aux habitants de Buyenzi pour agrandir ce
terrain et l’améliorer pour qu’il puisse avoir les normes requises.

Kasasi (en swahili) : 8 secs

« Ni minifoot,
haziyenezi condition. Sasa tunawomba watu watusayidiye, na serekari ijifunze
pamoja na sisi, itupanuliye uwanja tuceze kama kawaida ».

Traduction : 5 secs

« C’est un
minifoot. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement de s’associer avec
nous, d’agrandir le terrain pour qu’on joue normalement ».

Emelyne : 13 secs

Malgré son état, le terrain de football de Ntahangwa demeure
une opportunité donnée à tous les gens de cette commune et des alentours, qui
ne peuvent pas se déplacer jusqu’aux stades, de vivre des instants forts de
leur sport préféré, le football.

  Go to Page:
No Images found.
  Go to Page: