Photo Audio Text Multimedia
     

Les Lions sortent

Title : Les Lions sortent avec un gémissement

Associated feature: Lions out with a Whimper (English text feature)

Introduction : Les Lions Indomptables étaient sensés rugir de fierté lors de la Coupe du monde FIFA 2010. Malheureusement, Samuel Eto'o et ses compatriotes ont à peine pu gémir lorsque le Cameroun est devenu le premier pays à quitter le Mondial sud-africain.

Joseph Opio/The New Vision/Twenty Ten

Lieu: Johannesburg, Afrique du Sud
Les Lions Indomptables étaient sensés rugir de fierté lors de la Coupe du monde FIFA 2010. Malheureusement, Samuel Eto'o et ses compatriotes ont à peine pu gémir lorsque le Cameroun est devenu le premier pays à quitter le Mondial sud-africain.

La défaite du Cameroun face au Danemark, deux buts à un, signifiait la fin du parcours sud-africain pour les Lions Indomptables. Les multiples interrogations autour de leur sortie prématurée vont sans doute générer une introspection dramatique à Yaoundé, la capitale politique du pays.

Paul Le Guen, l'entraîneur français recruté pour réediter la performance héroïque du Cameroun lors du Mondial italien de 1990, sera évidemment le premier sur le banc des accusés. Meme si le Guen pourrait n’avoir pas fait de faux pas dans le match contre le Danemark, très peu sont ceux qui, en analysant la chute du Cameroun, oublieront que ses stratégies douteuses avaient été responsables de la sa défaite lors du premier match contre le Japon.

Toutes les équipes participant au Mondial ont tendance à anticiper des victoires probables ainsi que des défaites certaines. En arrivant en Afrique du Sud, les camerounais pensaient qu'une victoire contre le Japon était aussi ceraine qu'une défaite contre les néerlandais.

Pourtant, dans un match où toutes les conditions auraient dû être parfaites pour remporter une victoire cruciale, Paul Le Guen a démontré autant de raffinement stratégique qu'un homme des cavernes. Il a aligné Eto'o hors de sa position traditionnelle, transformé Stéphane Mbia en arrière droit de circonstance, largué Carlos Kameni et relégué le plus grand atout défensif du Cameroun, Alexandre Song, au banc des remplaçants.

C'était un scénario classique où les joueurs devaient jouer dans un registre non familier. Le brouhaha tactique qui en a découlé fut consciencieusement exploité par le Japon, qui a dominé et remporté sa première victoire à l'extérieur, dans un Mondial.

Ce faisant, le Japon a infligé aux lions indomptables leur seule défaite dans leur premier match de toutes les Coupes du monde auxquelles ils ont participé.

Comme si la défaite ne suffisait pas en guise de châtiment, l'autorité de Paul Le Guen a été remise en question dans les vestiaires, lorsque les joueurs l'ont forcé à admettre publiquement que ses changements tactiques avaient causé l'effondrement de l'équipe camerounaise.

Cette révolte interne, s’ajoutant aux pressions des responsables du gouvernement à Yaoundé, ont incité Le Guen à prendre une approche plus orthodoxe contre le Danemark, mais c'etait un peu trop tard.

« C'est ma plus grande déception », a dit Eto'o, après que le destin du Cameroun fût scellé. « Ma saison toute entière était centrée autour de ce Mondial. Je voulais faire une bonne prestation; je voulais vraiment aller loin. L'aventure s'achève avec beaucoup de regrets ».

Eto'o avait marqué contre les danois, prouvant ainsi l’erreur initiale de l’aligner à la droite de l’attaque. Même si ce but n'a pas pu sauver le Cameroun, il servira sans doute d'argument contre Le Guen après l'autopsie de la performance des Lions.

Avec deux défaites renforçant l'argument contre lui, il est incertain que Le Guen puisse garder son poste, même s'il parvient à sauver l'honneur avec une bonne performance contre les hollandais lors d'un match sans véritable enjeu.

Après tout, la dernière fois que les Lions Indomptables ont brisé le cœur des Camerounais, c’était à Yaoundé, quand Pierre Womé a râté le penalty qui devait assurer la participation du Cameroun à la Coupe du Monde de 2006. Des fans furieux avaient alors envahi les rues, poussant cet arrière gauche des Lions Indomptables à prendre une retraite internationale brusque en 2005.

Paul Le Guen pourrait échapper au destin de Womé, mais il est à parier que l'entraîneur français sera rapatrié de force à la première occasion.

  Go to Page:
No Images found.
  Go to Page: