Photo Audio Text Multimedia
     

Le ballon et la bible

Serge Adams Diakité/Twenty Ten

20091220
Radio Fréquence Vie / Abidjan / Côte d'Ivoire
Le ballon et la bible

Reporter : Nous sommes mardi matin et malgré un début de semaine très chargé, le Révérend Dieudonné N’gumbi, Directeur Général de Radio Fréquence Vie à Abidjan, nous accorde quelques minutes d’entretien. Très décontracté, parce qu’habitué au micro, l’homme de Dieu nous explique, dans son bureau, comment est née cette initiative.

Audio : (0’29’’)
«Nous sommes partis d’un constat ; de plus en plus, nos pays africains s’intéressent au sport. Ça devient un appât pour proclamer l’évangile. Quand quelqu’un entend le nom Didier Drogba, entend le nom Samuel Eto’o, il serait beaucoup plus intéressé et notre approche, c’est d’inviter aussi des sportifs qui ont fait des rencontres personnelles avec Jésus Christ et qui peuvent dire l’apport de la chrétienté, de la religiosité dans le sport et comment Jésus Christ les a aidé à avoir des performances.»

Reporter : Pour accomplir cette mission, le Révérend N’gumbi fait appel à François Delormas et à Prisca Ahiman, deux animateurs.

Fx : extrait du générique de l’émission, dans lequel ils (animateurs) sont présentés ; mixage à partir de la 7ème seconde : (09’’)

Reporter : Tout commence avec la coupe du monde de football 2006, nous apprend l’animateur. Mais, une fois le mondial fini, il faut cependant conserver l’espace.

Audio : (0’29’’)
«Il fallait pérenniser la chose, donc ‘‘Le quart d’heure du mondial’’ est devenu ‘‘ Sport et Vie’’ ; on invitait les sportifs toujours, on ouvrait des lucarnes pour des débats pour des thèmes tels que Sport et fétiche, sport et évangélisation, sport et vertus, sport et développement ; des thèmes comme ça, mais qui tournaient toujours autour des techniques qu’il fallait utiliser via le sport pour parler de Jésus. Il y a des pasteurs qui s’y associent ; on nous invite même à animer des rencontres de jeunesses, des tournois de sport et puis voilà, c’est comme cela que les choses prennent.»

Reporter : L’évangélisation par le football et le sport en général, n’est pas nouveau sur le continent. Dr Silué Oumar est sociologue et membre du CODESRIA, Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique.

Audio : (0’29’’)
«Ce phénomène là est particulièrement développé dans tous les pays africains, depuis les années 80, voire 90. Il y a eu une explosion du phénomène religieux ; les gens ont commencé à s’orienter vers les églises évangéliques, autour d’une explosion des nouveaux médias ; Ntic, téléphonie mobile et autre, mais il y a aussi un principe économique ; une sorte de concurrence entre les différentes chapelles religieuses qui ont été crées. Il faut drainer le maximum de fidèles et le meilleur champ, c’est le football.»

Reporter : Les choses n’ont pourtant pas été aussi faciles au départ, se souvient avec beaucoup d’émotions, Prisca Ahiman, qui anime également l’émission ‘‘ Sport et Vie’’.

Audio : (0’16’’)
« Du sport sur une Fm chrétienne, vraiment c’était (un soupire), c’était dur à avaler comme pilule. Le sport, ce n’est pas du tout antipathique ; ce n’est pas du tout antiscripturaire, la bible n’est pas contre. Aujourd’hui, beaucoup ont compris puisque chaque émission est assortie d’une leçon spirituelle et c’est pour restaurer l’âme des uns et des autres.»

Reporter : Et la preuve, ce sont les résultats, nous dit en substance François Delormas, avec fierté.

Audio : (0’33’’)
«Beaucoup de fruits, beaucoup de fruits parce que la plupart des sportifs qui ont appris qu’il y avait une émission de sport, s’en sont réjouis, parce que aujourd’hui, c’est les vices de la société qui minent ces milieux ; on les catalogue, ils sont stéréotypés, mais au-delà même, beaucoup de pasteurs sont venus demander nos services. Il y a une église des Assemblées de Dieu d’Abobo (une commune du District d’Abidjan) qui nous a approché ; on leur a donné quelques stratégies. Ils organisaient des tournois mixtes, femmes comme hommes et quand j’ai reçu les jeunes filles, elles ont dit que ‘‘quand les jeunes du quartier se sont aperçus que des jeunes filles chrétiennes jouaient au football, ils ont été attirés et des âmes ont été gagnées’’.»

Reporter : A l’instar de Campus pour Christ international et World by radio, Radio Fréquence Vie est en train de vivre une très belle expérience en évangélisation par le sport.

  Go to Page:
No Images found.
  Go to Page: